Jean-Paul Sermadiras

Jean-Paul Sermadiras se forme à l’Atelier International de Blanche Salant et au sein des Ateliers de l’Ouest avant d’y assister Steve Kalfa. Il complète sa formation par des stages, notamment avec Alexander Chéluguine (du GITIS de Moscou). Il obtient un master de philosophie à l’Université Paris VIII. En 1990, il signe sa première mise-en-scène au théâtre avec Roshdy Zem. En 1995, il crée la Compagnie du PasSage.

Il met en scène Pour un oui pour un non puis Roucoulades avec Jean-Claude Bolle-Redat aux théâtres de la Commune, du Rond-Point et de la Criée à Marseille. Il monte également Voix de garage et L’Absent, pièces co-écrites par cinq auteurs lauréats de la Fondation

Beaumarchais puis La Banalité du mal de Christine Bruckner.
En 2013 il joue La Mort de Marguerite Duras d’Eduardo Pavlovsky au Lucernaire et au Festival Off d’Avignon, dans une mise-en-scène de Bertrand Marcos.
Il a joué dans une trentaine de pièces : L’Ecole des Femmes de Molière et Feydeau Terminus, deux mises-en-scène de Didier Bezace ; Le Misanthrope de Molière par Dominique Wittorski ; La Mégère apprivoisée de Shakespeare, Le Parc de Botho Strauss mis en scène par Florian Sitbon, Le Soixantième Parallèle mis en scène par Pierre Strosser au théâtre du Châtelet, L’Ours et Une demande en mariage de Tchekhov mis en scène par Christopher Buchholz. En 2015, il adapte et interprète sous la direction d’Olivier Ythier Le rêve d’un homme ridicule de Dostoïevski. Ce spectacle est créé au théâtre de Belleville, repris au Poche Montparnasse et en tournée au Maroc et en Inde. Il est repris au Off d’Avignon en 2019, 2021 et 2022 au théâtre de l’Étincelle.
En 2018, il adapte des textes de Sri Aurobindo et Satprem et met en scène avec Olivier Ythier Et pourtant c’est la veille de l’aurore créé lors d’une résidence à Auroville en Inde et représenté au Festival d’Avignon au théâtre de l’Étincelle en 2018, repris en Inde à Auroville et Pondichéry en mars 2019 ainsi qu’au théâtre de l’Epée de Bois du 6 au 18 mai 2019.
En 2020 il a joué dans La Solitude des champs de coton de Bernard-Marie Koltès, mis en scène par David Géry. Le spectacle a été créé dans le cadre des Francophonies de Pondichéry et a été repris au Lavoir Moderne Parisien et au Théâtre de l’Arlequin en octobre 2020.

Pendant l’hiver 2022, il présente ses spectacles Le Rêve d’un homme ridicule, Dans la solitude des champs de coton et Sur le champ, une adaptation de la Bhagavad Gîta, à Dacca et à Chittagong au Bangladesh.

En juillet 2023, il et met en scène et interprète Festival d’Avignon Off 2023 Mon Voisin Lennon une pièce de Camille Saféris adaptée du roman de David Foenkinos sur les derniers moments de la vie de John Lennon.

Cette saison, il mettra en scène Thierry Gibault et Olivier Ythier dans L’Intranquillité d’après Le Livre éponyme de Fernando Pessoa. Pendant le festivval d’Avignon 2024 on le retrouvera également dans une pièce de l’auteure irannienne Chahlha Chafiq « Derrière le Voile » une pièce qui nous entraine dans les affres de la société iranienne et de cette révolte contemporaine « Femme, vie, liberté ».

Spectacles