CHANSON

Contacts diffusion

Olivier Desbordes
06 82 58 04 07

Distribution

Écriture et chant
Éric Perez
Piano, écriture et chant
Anne Cadilhac
Mise en scène
Yann de Monterno

Production Opéra Éclaté

Éric Perez et Anne Cadilhac nous plongent dans l’outrance et la démesure des années 70. Les années où tout semblait permis et où l’on est passé du noir et blanc à la couleur, d’une société corsetée à la libération sexuelle…
C’est dans ces années-là que Jean Yann joue de sa verve au vitriol. Sa provocation n’est jamais gratuite, elle est drôle mais sert à faire prendre conscience des travers de la société : misogynie, lutte des classes, racisme, homophobie, dénonciation de l’emprise de la religion, dénonciation de la société de consommation, de la manipulation médiatique, des mensonges publicitaires.
Plus méconnue, sa carrière d’auteur-compositeur est prolifique : on lui doit plus de 300 chansons qu’il a interprétées lui-même ou qu’il a écrites pour de nombreux artistes (Philippe Clay, Mouloudji, Henri Salvador, Annie Cordy…)
Pour ce spectacle, une vingtaine de chansons ont été sélectionnées pour illustrer la diversité de son propos musical et de sa personnalité. Dans des styles musicaux très variés, les chansons alternent entre tendresse et humour provocateur : autrement dit le « pile et face JeanYannesque ».

POURQUOI UN SPECTACLE DE CHANSONS DE JEAN YANNE ?

Parce que…cela fait déjà 20 ans qu’on n’entend plus son humour incorrect ! Une valeur de liberté qui n’est plus à l’ordre du jour de notre époque !
Parce que Jean Yanne est aussi un auteur compositeur prolifique

Et oui ! C’est un aspect méconnu du personnage, on lui doit plus de 300 chansons qu’il a interprétées lui-même ou qu’il a écrites pour de nombreux artistes (Philippe Clay, Mouloudji, Henri Salvador, Annie Cordy…)
Nous avons sélectionné, pour ce spectacle, une vingtaine de chansons qui traduisent la diversité de son propos musical et de sa personnalité. En choisissant des styles musicaux très variés, nous avons voulu, alterner les chansons tendres et les chansons humoristiques et provocatrices : autrement dit le « pile et face JeanYannesque ».

Parce que…

Parce que les 70’s!
C’est donc une plongée dans l’exubérance et les couleurs vives des années 70.
Des années où tout semblait permis, avec outrance et démesure, des années d’expérimentation et de déconstruction.
On est passé du noir et blanc à la couleur, d’une société corsetée à la libération sexuelle… les 70’s sont des années où tout a explosé !
Nous voulons reconstituer cette époque et rendre hommage à ce souffle de liberté.

POURQUOI JEAN YANNE ?

Parce que…

« Il est possible qu’on ne puisse pas me « classer » dans une catégorie particulière, mais ce n’est pas mon problème c’est celui des « classeurs »

Il est important pour nous de ne pas être catalogués dans des cases et Jean Yanne échappe à toute catégorie, à toute étiquette. Il est également important pour nous de ne pas obéir à la morosité ambiante dans une époque où une doxa prégnante et clivante nous impose de nouvelles conventions moralisantes.
Jean Yanne est transgressif mais chez lui, ce n’est pas une posture : la trangression est un état naturel. Il pose juste sur la société un regard acéré, moqueur et légèrement misanthrope.

« Alors qu’on ne m’accuse pas de vouloir choquer à tout prix je ne fais que constater ce que je vois autour de moi »

Parce que…

« Le seul moyen de supporter la vie c’est justement de la prendre comme un jeu d’en remarquer chaque jour les ridicules, les travers, les aspects dérisoires.
Et, en ayant pris conscience, s’efforcer de le faire voir à ceux qui sont moins doués pour s’en apercevoir seuls. »

Cela correspond à notre démarche artistique ; ne pas se prendre au sérieux, traiter légèrement de sujets graves.
La provocation de Jean Yanne n’est jamais gratuite, elle est drôle mais sert à faire prendre conscience des travers de la société : misogynie, lutte des classes, racisme, homophobie, dénonciation de l’emprise de la religion, dénonciation de la société de consommation, de la manipulation médiatique, des mensonges publicitaires.

ET SURTOUT PARCE QUE…

« Il est interdit d’interdire »

Et oui ! C’est une phrase de Jean Yanne, le génie des aphorismes !
Nous avons voulu avant tout saluer la liberté d’expression mise à mal de nos jours sous prétexte de politiquement correct. Cette liberté est l’essence même de notre personnage mais aussi de notre démarche. Que ce spectacle soit une bulle d’impertinence et d’audace artistique

Comme disait Jean Yanne : « Alléluia ! »

Où voir le spectacle ?

DATESLIEUX
dimanche 12 mars 2023Saint-Jean-de-Gonville
vendredi 24 mars 2023Cinéma Théâtre, Eauze
mercredi 29 mars 2023Théâtre, Blanc-Mesnil
samedi 15 avril 2023Théâtre, Brunoy