CHANSON

Distribution

Chant
Éric Perez
Saxophone et arrangements
Jean-Marc Padovani
Accordéon
Alain Bruel
Contrebasse
Julien Duthu

Production OTP / Opéra Éclaté

Résidence de création et soutien de la ville de Leyme et du Grand-Figeac

À l’occasion des 30 ans de la disparition de Léo Ferré le 14 juillet 1993, Opéra Éclaté propose un concert pour faire redécouvrir un des plus grands artistes de la chanson française qui a chanté les poètes comme Apollinaire, Baudelaire, Verlaine, Rimbaud, Villon, Aragon, sans oublier son propre répertoire. La richesse musicale de son œuvre permet un voyage à travers différents styles musicaux, c’est l’intérêt de cette création à partir des arrangements « jazz » de Jean-Marc Padovani.

DATESLIEUX
vendredi 1 décembre 2023Théâtre | Le Blanc-Mesnil | 20h
dimanche 3 décembre 2023Théâtre | Brunoy | 16h
samedi 9 décembre 2023Pôle multiculturel | Leyme | 20h30
dimanche 10 décembre 2023Pôle multiculturel | Leyme | 16h
samedi 27 avril 2024Limogne-en-Quercy | 20h30

Pour réserver vos places à Limogne-en-Quercy le 27 avril, cliquez ici 

Extrait de presse

Si Apollinaire, Verlaine, Rimbaud, Aragon et Baudelaire avaient été présents, ils se seraient levés aussi pour applaudir chanteur et musiciens. Sans oublier Ferré bien sûr dont l’âme et l’esprit ont plané sur chaque instant de ce superbe spectacle. Les arrangements de Jean-Marc Padovani, accompagnés d’Alain Bruel à l’accordéon et Julien Duthu à la contrebasse, sont ciselés au millimètre et accompagnent merveilleusement chaque morceau, tout en conservant et mettant en valeur la nature et le message de chaque œuvre. L’interprétation exigeante d’Éric Perez donne du volume et de la consistance aux poèmes sélectionnés où la mélodie principale réside dans les textes eux-mêmes. Avec force et sensibilité, sa voix déclenche un feu d’artifice d’émotions comme dans « L’affiche rouge », « Que sont mes amis devenus ? » ou « Est-ce ainsi que les hommes vivent » sans oublier l’interprétation magistrale du texte qui a donné son titre à ce spectacle, « Poète, vous papiers ! »

La Dépêche – 14/12/2023

Vidéo des premières répétitions – octobre 2023

La chanson :
« L’idée d’un art populaire est à entendre ici au sens le plus strict, à savoir un art inscrit dans les expériences humaines partagées par chacun de nous, quelle que soit sa condition ou son origine. Les chansons françaises parlent de la passion amoureuse, de la douleur des séparations, de toutes les formes de la nostalgie, de la légèreté à l’égard du malheur, de la lucidité enjouée qui refuse de faire une tragédie du malheur et peuvent même s’en moquer. ».
Monique Canto-Sperber

Léo Ferré chante les poètes et… Léo Ferré :
On a tous une première fois avec nos idoles. Ou avec ceux qui vont le devenir. La mienne c’est en 1973, je suis au Lycée et je m’évade pour aller voir le « Seul en Scène » de Léo Ferré au Théâtre du Chêne noir en Avignon, ma ville de naissance. Un piano et Léo. Seuls.
Première chanson « La vie d’artiste ». Un choc.
Cette vie d’artiste j’essaierai de la mener quelques années plus tard.
Avec plus de 300 chansons (poèmes…) et une quarantaine d’albums originaux, Ferré occupe une place centrale dans le monde de la chan- son française. Poète et musicien, il a mêlé le lyrisme à l’argot, l’amour à l’anarchie. Mais qui l’écoute encore ? Nous qui sommes « assis au bord du gouffre, ficelés dans nos paquets de viande à regarder passer les révolutions » (selon lui), aurons nous le courage de le sortir de sa retraite silencieuse pour crier qu’il est et restera LE poète-chanteur indispensable à notre époque ? Si actuel ! Lui qui a fait connaître à toute une génération : Apollinaire, Verlaine, Rimbaud, Aragon et Baudelaire, ne pourrions nous pas nous en saisir pour faire connaître aux plus jeunes ce qu’est une poésie moderne, décomplexée, sublime ?
Au travers des chansons de ces débuts peu connues, mais aussi en compagnie des poètes cités plus haut, nous essaierons de donner l’image la plus simple possible d’un personnage extrêmement com- plexe et de faire chanter du Léo Ferré !
Jean-Marc Padovani

Tournée en 23/24
Le Blanc Mesnil, Brunoy, Limogne-en-Quercy, Gramat, Eauze…

Liste des chansons (à titre indicatif)

À Saint-Germain-des-Prés (paroles et musique Léo Ferré)
Âme te souvient-il ? (paroles Paul Verlaine / musique Léo Ferré)
Blues (paroles Louis Aragon / musique Léo Ferré)
Chanson d’automne (paroles Paul Verlaine / musique Léo Ferré)
Chanson de la plus haute tour (paroles Arthur Rimbaud / musique Léo Ferré)
Écoutez la chanson bien douce (paroles Paul Verlaine / musique Léo Ferré)
Est-ce ainsi que les gens vivent ? (paroles Louis Aragon / musique Léo Ferré)
Green (paroles Paul Verlaine / musique Léo Ferré)
Harmonie du soir (paroles Charles Baudelaire / musique Léo Ferré)
Je chante pour passer le temps (paroles Louis Aragon / musique Léo Ferré)
L’affiche rouge (paroles Louis Aragon / musique Léo Ferré)
L’espoir luit comme un brin de paille dans l’étable (paroles Paul Verlaine / musique Léo Ferré) Le Buffet (paroles Arthur Rimbaud / musique Léo Ferré)
Le Léthé (paroles Charles Baudelaire / musique Léo Ferré)
Le Serpent qui danse (paroles Charles Baudelaire / musique Léo Ferré)
Les poètes (paroles et musique Léo Ferré)
Pauvre Rutebeuf (paroles Rutebeuf / musique Léo Ferré)
Poète, vos papiers ! (paroles et musique Léo Ferré)
Le Pont Mirabeau (paroles Guillaume Apollinaire / musique Léo Ferré)
Spleen (paroles Charles Baudelaire / musique Léo Ferré)