Devenez mécène

Hommage à Piaf Hymne à l'une des plus grandes chanteuses françaises

Accueil
Spectacles
Hommage à Piaf
Chanson française
Éric Perez, Éric Vignau et Sarah Laulan inteprètent ses chansons sur des arrangements de Dominique Trottein. Il ne fallait pas moins de 3 voix et un orchestre pour témoigner de ces différentes périodes, et retrouver l'esprit de connivence de cette époque. 

En raison du succès, le dernier spectacle de l'Hommage à Piaf prévu au château de Montal dimanche 11 août est transféré au château de Castelnau!

Réservez vite vos places!

Edith Piaf. Une voix forgée par la rue, alimentée au chapeau.
Petit bout de femme d'1m47 à qui Raymond Asso déclarera qu'elle doit cesser de chanter les chansons des autres, et raconter sa propre vie. A commencer par ses marins et ses légionnaires. Les auteurs se bousculent pour lui écrire des textes. De Jean Cocteau à Michel Emer, elle les a tous inspirés. Ils lui composent des allégories acerbes et sublimes : Padam padam, Le Disque Usé, ou encore Bravo pour le clown !

La figure se dessine sous toutes ces projections. Elle nous raconte L'Accordéoniste, au milieu de La Foule, et entame la Goualante du Pauvre Jean, alors qu'il y a Bal dans ma rue... Edith Piaf ne raconte pas uniquement ses propres solitudes ; elle porte au jour celles des autres : "C'est pas seulement ma voix qui chante, c'est l'autre voix, une foule de voix".
Du premier costume d'Yves Montand à la mort de Marcel Cerdan, en passant par toutes les chansons que lui composent Bécaud, Aznavour, Moustaki... Pas une chanson qui ne nécessite une belle rencontre, une grande passion et pourquoi pas un duo sur scène – Sinon, comment savoir A quoi ça sert l'amour ?
Plus tard, terrassée par la maladie, des complices comme Michel Rivegauche ou Charles Dumont font entrer de nouveaux personnages dans la danse : L'Homme à la moto, Les Blouses blanches, Mon Dieu...
Jamais seule, il lui faut un bras ami pour monter sur scène. Afin de clamer "à la face du monde, au mépris de ses lois" son Droit d'aimer. Edith Piaf devenue icône se dépouille, et nous invite à la rejoindre. Non, je ne regrette rien... Elle est déjà au-delà.
Eric Perez, Eric Vignau et Sarah Laulan inteprètent ses chansons sur des arrangements de Dominique Trottein. Il ne fallait pas moins de 3 voix et un orchestre pour témoigner de ces différentes périodes, et retrouver l'esprit de connivence de cette époque.

Celle du mot et de la passion.
- Aimez-vous la nuit ?
- Oui avec beaucoup de lumière. - L’aube ?
- Oui avec un piano et des amis.

Chansons interprétées, sur des arrangements de Dominique Trottein
Faut pas qu'il se figure, Ouragan, Mon Dieu, Les Blouses Blanches, Non, je ne regrette rien, Carmen's story, Opinion publique, Mea culpa, Bravo pour le clown, L'homme à la moto, Le Disque usé, J'm en fous pas mal, Bal dans ma rue, La Fête continue, Quand tu dors, Je sais comment, L'accordéoniste, Avec ce soleil, Plus bleu que le bleu de tes yeux, La Goualante du pauvre Jean, Correqu Et Reguyer, Cri du cœur, Un Refrain Courait Dans La Rue, Paris, A quoi ça sert l'amour, Pour Qu'elle Soit Jolie Ma Chanson, La foule, Le fanion de la légion, Padam Padam

Distribution
Contacts diffusion

;plein;réduit
série 1;26;23
série 2;16;13
Où voir ce spectacle ?

Cour de l'Archidiaconé, Cahors
  • dimanche 04 août 2013 - 21h00
Château de Castelnau-Bretenoux
  • dimanche 11 août 2013 - 21h00
Informations

En cas de repli le soir de Cahors, le spectacle sera donné le soir même au Théâtre de Cahors à 21h15.
En cas de repli le soir de Castelnau, le spectacle sera donné le soir même à la Halle des Sports de Saint-Céré à 21h15.

© 2013 Opéra Eclaté - Création Pixbulle