Julien Dran

Julien Dran

Petit fils et fils d’artistes lyriques, Il commence très tôt des études musicales et entre à l’âge de 11 ans au CNR de sa ville natale en classe de Cor. Il étudiera le chant pendant deux ans au CNR de Bordeaux. À 22 ans il chante « le Cygne » dans les Carmina Burana  de Carl Orff.

En 2007, il se présente au concours d’entrée du CNIPAL de Marseille où il est pensionnaire pour la saison 2007-2008. Puis il est engagé à l’Opéra de Marseille dans Un Ballo in Maschera  (le serviteur d’Amelia), Aïda (il messagero), Mireille, le petit berger, Manon Lescaut (Edmondo). En 2009, Raymond Duffaut et les Chorégies d’Oranges lui confie le rôle de Giuseppe dans La Traviata, à Avignon et Baalbek (Liban). À la suite du concours international de chant Clermont Ferrand 2009,

il s’est vu proposer de participer à la production de Cosi Fan Tutte (Ferrando) et à une Master-class dirigée Par Mme Jeanine Reiss sur les Capuleti è Montecchi de Bellini (Tebaldo) en 2010.

En 2010-2011, il interprète Fenton dans le Falstaff de l’opéra de Metz, Il Messagero dans Aïda avec les chorégies d’Orange (également au Liban et en Israël). Il enregistre son premier disque à Bruxelles dans Didon  de Charpentier puis en concert à Venise avec le Palazetto Bruzane.

Il gagne le premier prix du concours international de chant « Gayarre » à Pampelune (Espagne).

En 2012-2013, il est Tamino au festival de Corte et le comte Almaviva à l’opéra de Bordeaux.

Il obtient le premier prix homme du « Paris opéra Awards ».

En 2013-2015, il joue Fra Diavalo (Fra Diavalo d’Aubert) à l’opéra de Limoges, Fenton (Falstaff) à l’opéra de Massy, Borsa (Rigoletto) au festival d’Aix-en-Provence, Ferrando (Cosi fan Tutte) au Centre Lyrique Clermont Auvergne, Lindoro (L’Italienne à Alger) et Nadir (Les Pêcheurs de perles) à l’Opéra d’Avignon, Ruedi (Guillaume Tell) au Théâtre de la Monnaie à Bruxelles, Edgardo (Lucia di Lammermoor) avec la compagnie Opéra Éclaté, le Centre Lyrique Clermont Auvergne et l’opéra de Massy. En 2016-2017, il devrait jouer Tibère (Carlotta ou la Vaticane) à l’opéra de Fribourg, Arturo (Lucia di Lammermoor) et Kudrjas (Katia Kabanova) à Avignon, Benedict (Béatrice et Bénédict) et Antinôus (Pénélope) à la Monnaie de Bruxelles, Alfred (Chauve-Souris) et Tébaldo (I Capuleti é Montecchi) à l’Opéra de Marseille.

Spectacles
© 2013 Opéra Eclaté - Création Pixbulle