Lionel Muzin

Lionel Muzin

Encore en formation au conservatoire d’art dramatique il fait ses débuts professionnels en 1984 avec Denis Llorca au Centre Dramatique de Franche –Comté. Employé pour son jeu très physique et sa nature comique il aborde d’abord des rôles de jeunes premiers décalés comme Nicolas dans la grande fresque de Denis Llorca « Les Chevaliers de la Table Ronde » d’après Chrétiens de Troie (12 heures / Cirque d’hiver Bouglione), Léandre dans « L’Avare » de Molière et surtout le rôle fleuve de Fadinard dans «Le Chapeau de Paille d’Italie » de Labiche qui demande abattage, rythme et endurance.     Installé , il continue l’exploration du répertoire et interprète des bouffons, Feste dans « La Nuit des Rois » de Shakespeare ou Flibbertiggibbet dans « Amy Robsart » (R. Benoit) de Hugo. Il donne toute sa mesure dans les rôles de composition comme les vieillards Géronte des « Fourberies de Scapin » de Molière (Rétoré) et le très remarqué Pantalon d’« Arlequin Valet de Deux Maîtres » de Goldoni ( Lipszyc /Théâtre du Ranelagh), mais aussi dans des rôles sombre comme Jerry de « Zoo Story » d’Albee…Après une incursion dans le théâtre de boulevard, « L’Ivre de Cuisine » avec M. Baquet B.Fossey (Robert Fotune / th. St Georges) et le « Système Ribadier » de Feydeau avec J. Duby, M. Game et G. Beller (Ph. Ogouz), Georges Beller avec qui il enregistre d’ailleurs une série d’émission- jeu « Les Chevaliers du Labyrinthe» (réal. B. Gonner / Prod. J. Clément) il intègre la troupe du Matamore en 1994 et joue notamment Shakespeare : Flûte dans le « le Songe d’une Nuit d’Eté », Doggberry dans « Beaucoup de Bruit pour Rien » le curé dans « Peines d’Amour Perdues » mais aussi Corneille pour un rôle sinistre celui-là, Pymante dans « Clitandre » …A cette époque, il rencontre Daniel Cohen qui l’engage pour être son « coach- comédien » dans le film qu’il réalise et dans lequel il joue le rôle principal : « une Vie de Prince » (Lazennec). Il collabore au défrichage de son projet « les Deux Mondes » (prod. M. Kassovitz /Nord-Ouest) Gaumont avec B. Polvoorde. Tout récemment, il vient de participer à un long métrage pour les Films du Lion dans le rôle d’Antoine « Derniers Remords Avant l’Oubli » d’Après Lagarce / réalisation J.M. Culiersi.

Parallèlement à sa carrière de comédien, il approfondit l’étude de la technique vocale et l’art lyrique avec Françoise Guinchat et s’oriente vers des rôles de caractère, chez Offenbach notamment : Spalanzani des « Contes d’Hoffmann » (Opéra en plein air), Vantricasse du « Docteur Ox » (Cie les Brigands et les Musiciens du Louvre/Athénée). le rôle titre dans « Barbe Bleue » (Orchestre de La Folia de Lille), Inoyola de« La Périchole » à l’opéra de Metz, Petermann de « Monsieur Choufleuri » (Péniche Opéra), Ménélas de « La Belle Hélène » (Opéra studio de Genève), le rôle titre d’« Orphée aux enfers » (Opéra de Metz), Le Brésilien de « La Vie Parisienne » (opéra de Dijon), et « Tromb-Al-Cazar » mais aussi d’autres ouvrages d’autres compositeurs comme le rôle titre dans « Les Travaux d’Hercule » de Claude Terrasse à l’Opéra de Rennes et Metz, « Rigoletto » de Verdi (Borsa), « La Flûte Enchantée » de Mozart (Monostatos) à l’Opéra de Massy, « Les Caprices de Marianne » (Tibia) à l’Opéra de Compiègne, ,« Fra Diavolo » d’Auber au Théâtre Impérial de Compiègne, , « Véronique » de Messager à l’Opéra de Limoges et Avignon… « Lady Be Good » de Gershwin( Bertie Basset) à l’opéra studio de Genève « La Belle de Cadix » (Opéra Eclaté)…

Ils chante aussi des oratorios : le « Requiem », « La Petite Messe Solennelle» de Rossini (dir. E. Deltour), « Carmina Burana » de C. Orff dans son orchestration originale (dir. G.Lefebvre). le « Te Deum » de Bizet

Spectacles
© 2013 Opéra Eclaté - Création Pixbulle